concert pianist & Chamber musician

< Presse

© Journal de Morges - 18.06.2010


L'HOMME DE LA SEMAINE
Un pianiste pour honorer Paderewski le compositeur

Pascaline Sordet
Christian Chamorel, pianiste reconnu, est récemment devenu membre de la Société Paderewski de Morges, et occupe dorénavant une place de conseiller artistique. Il prend donc ses fonctions en allant au-devant d’une année importante pour l’organisme, puisque cette année, le temps est venu de célébrer les 150e anniversaire de la naissance du fameux musicien polonais.
Parmi les actions du jeune prodige, en collaboration avec le délégué musical Martin Humpert, l’organisation d’un grand concert de gala tient le haut de l’affiche.
En effet, afin de fêter dignement l’artiste, la Société a mis en place un récital, qui se donnera à la bien nommée Salle Paderewski du Casino de Montbenon, à Lausanne, le 26 juin. Car si par ici, on sait que l’homme est bourgeois d’honneur de Morges, on sait moins qu’il l’est aussi de Lausanne et de Vevey.
Un compositeur méconnu
Pour Christian Chamorel, qui sera le premier piano de cette soirée, il était important de mettre à l’honneur ce compositeur «étonnamment méconnu mais qui était extrêmement populaire de son temps. »
D’une veine romantique, peut-être moins flamboyant qu’un Stravinski dont il est le contemporain, le pianiste mérite pourtant l’intérêt. L’organisateur défend «une musique qui est une sorte de bouillon de culture. Elle est aussi vraiment bien fichue, extrêmement professionnelle et extrêmement compétente. »
De nombreux projets
Pourtant Christian Chamorel n’était pas un connaisseur de Paderewski avant d’être approché par Valdy Lagnel, le président de la Société. Mais il s’est pris d’intérêt pour le musicien et entretient de grands espoirs pour l’association morgienne. «Je souhaite mettre Paderewski en avant avec ce concert. Et c’est un tremplin pour créer des liens et enrichir la vie culturelle de la région à long terme. »
Et les projets ne manquent pas puisque l’idée fait son chemin de mettre en place des échanges avec la Pologne pour savoir comment le compositeur est perçu dans son pays d’origine. Un autre événement qui pourrait voir le jour: monter enfin l’unique opéra que le polonais ait écrit, et qui serait une production monumentale.

Samedi 26 juin, 18h, au Casino de Montbenon à Lausanne.